• P
    our avoir des idées neuves, il faut préalablement prendre conscience de son environnement et le refuser ... une fois ce travail intellectuel achevé, les idées neuves apparaissent naturellement ...


    2 commentaires
  •  

    Chers amis, depuis le premier forum social mondial tenu à Porto Alegre en 2001, le phénomène des Forums sociaux s'est étendu à tous les continents. C'est grâce à ces Forums sociaux mondiaux qu'a émergé un espace public planétaire de la citoyenneté et des luttes. Les FSM ont permis d'élaborer des propositions de politique alternatives à la tyrannie de la mondialisation néolibérale impulsée par les marchés financiers, les multinationales, et dont le pouvoir impérial des USA constitue le bras armé. Dans le foisonnement des propositions issus de ces Forums, il en est un grand nombre qui pourraient recueillir l'adhésion de la majorité à condition de se débarrasser au plus vite de cette pensée unique imposée au marteau par les néo-conservateurs ... celle selon laquelle l'individu serait condamné à subir les injustices d'un monde impuissant de fatalisme ... Il n'en est rien car la cause de nos doutes ne résulte pas dans notre incapacité à construire un futur meilleur mais dans l'échec cuisant des politiques néolibérales menées à l'échelle planétaire depuis 30 ans.

    La stratégie de conquête des néolibéraux a consisté à favoriser l'affaiblissement de l'Etat en le présentant comme l'ennemi du peuple, à faire croire que moins d'Etat c'était plus de liberté alors que les politiques de désengagements publics ont conduit le monde au fond d'une impasse ... Pour en sortir, nous devons embrasser nos contradictions dans une dialectique salutaire ... Nous devons nous unir autour de valeurs essentielles rassemblant la majorité voire l'unanimité. Nous devons être capables de répondre par Oui ou par Non à des questions fondamentales comme nous avons su le faire lors du référendum européen sans tergiversation ou démagogie.

    Allons-nous, à l'instar des Etasuniens, abaisser la conscience humaine au fond du caniveau, là où tout individu digne de ce nom place leur débat affligeant sur la torture ..? Chers amis, réfléchir c'est douter, penser c'est décider, si le doute trouble la pensée, c'est que douter n'est pas penser car de l'eau dans de l'eau ne trouble pas l'eau. Nous avons le devoir de suspendre notre jugement en cas de doute mais pas celui de sombrer dans le scepticisme ordinaire ou le déterminisme militant. Notre message vise à redonner à la Pensée la place centrale qu'elle occupe dans l'universel. A cet instant, la seule attitude lucide permettant de créer les fondements d'un nouveau monde est de résister au présent dans l'intérêt de notre futur. Pour ne pas sombrer dans le nihilisme - cet ennemi des civilisations-  nous devons certainement douter, mais nous devons aussi penser en sachant dire "non" car sinon nous finirons par faire semblant de croire ou par ne plus savoir à quoi nous croyons; et demain, dans une impossible liberté ...

     

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique