• CPE et Conseil constitutionnel


    Mes chers amis, je lis ou j'entends ça et là que le Conseil constitutionnel (CC) pourrait permettre au gouvernement de trouver une sortie honorable dans le conflit qui l'oppose non seulement aux jeunes, mais aussi, ne l'oublions pas, à trois Français sur quatre au sujet de son CPE actuellement perclus et allité. Je rappelle que le CC n'est pas une institution rendant des décisions politiciennes, ni un organe de sauvetage des imbécillités des gouvernements de gauche comme de droite; c'est une juridiction dont la compétence s'exerce, au moins depuis 1974, sans complaisance avec les contre-pouvoirs ... Il y aurait une regrettable confusion à penser ou faire croire aux Français que le CC ferait du zèle à l'égard de l'exécutif ou du législatif ayant toujours était le garant du respects de la Constitution, mais aussi des Droits et des Libertés attachés au bloc de constitutionnalité sans jamais faillir que nous sachions, ou dénoncé dans le passé par un quelconque juriste constitutionnalite de ce pays. D'ailleurs, il vient de le prouver une nouvelle fois en censurant 11 des 31 articles de la loi relative à l'égalité des chances entre les femmes et les hommes. Il vient aussi de déclarer inconstitutionnelles certaines dispositions de la loi de finances pour 2006 sur le principe, tenez vous bien, de la «sécurité juridique» des contribuables. Cette décision s'inscrit dans la continuité de la politique jurisprudentielle du Conseil constitutionnel, et de la consolidation par les sages d'un principe qui semble, nous l'espérons, voué à un grand avenir. Nous y reviendrons s'agissant de sa compatibilité avec CPE.


    De ces deux récentes décisions, quelles informations cruciales pourrions nous tirer de nature à nous éclairer sur le recours formulés par l'opposition contre le CPE ..?


    La première est que le Conseil vient de réaffirmer ce qu'il ne cesse de dire depuis des années : La politique des quotas est incompatible avec la Constitution française. C'est un avertissement à tous les politicards défenseurs de la discrimination positive. Le principe d'égalité ne le permet pas. Ceux qui disent le contraire doivent tomber le masque et avoir le courage d'avouer aux Français que la discrimination positive est un concept de common law; c'est à dire une approche angloflasque de l'Egalité. Admettre des quotas, c'est faire de la discrimination positive, c'est s'engouffrer dans la modèle étasunien ... qu'on se le dise ... Nous avons un modèle que le CC entend défendre, or, le CPE porte un coup fatal à notre modèle social. Précarité contre baisse du chomage est un choix de société à l'américaine, et nous suivrons de près si le Conseil réitère sa conception française dans ce domaine de société comme il l'a fait dans celui de la parité homme-femme ....


    La seconde, c'est qu'il ne peut y avoir d'incompatibilité entre deux principes constitutionnels. En effet, s'appuyant sur le préambule de la constitution de 1946 et la Constitution de 1958, le CC vient de réaffirmer que l'égalité des hommes et des femmes est un principe constitutionnel, certes, mais que la Constitution n'offre pas les moyens d'en assurer la réalité en bafouant d'autres principes. C'est dire en d'autres termes que le Droit peut rogner le principe de l'égalité mais dans une stricte limite et sous le contrôle du CC ... Dans ce pays, on ne lutte pas contre l'injustice en créant d'autres injustices ... On ne devrait donc pas pouvoir lutter contre le chômage en bafouant les droits les plus élémentaires du salarié comme c'est le cas avec le CPE . .. On est pas des Américains merde !..


    La troisième information vise les moyens du recours formulé devant le CC par l'opposition parlementaire. On sait que l'opposition soulève 4 moyens devant les sages; deux moyens de fond et deux moyens de forme.


    1) les moyens de fond.


    En premier lieu, le CPE violerait le « principe d'égalité », l'égalité entre salariés en l'occurrence comme entre un salarié en CDI et le « titulaire » d'un CPE. Fort heureusement, depuis des années, le CC considère que le principe d'égalité ne s'oppose ni à ce que la loi règle de façon diffère des situations différentes, ni à ce qu'on y déroge pour des raisons d'intérêt général. On ne voit pas comment les sages pourraient justifier dans leur décision une censure du CPE fondée sur la violation du principe d'égalité tout en écartant l'exception d'intrêt général puisque la lutte contre le chômage des jeunes poursuit indubitablement un but d'intérêt général pour la Nation. En revanche, on peut espérer que le CC considère le CPE comme portant une atteinte beaucoup trop importante au principe de l'égalité entre les salariés comme il l'a fait dans sa décision sur la parité homme-femme en instituant une période d'essai  dite de « consolidation » au point de rendre ce déséquilibre incompatible avec la déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen malgrè le prétendu intérêt général poursuivi par la loi ... C'est une hypothèse à suivre...


    En second lieu le moyen soulevait de l'incompatibilité du CPE avec la convention de l'OIT et de la Charte sociale européenne est, selon la jurisprudence actuelle du CC, irrecevable puisque depuis des années, le CC considère qu'il ne lui appartient pas de contrôler la conformité d'une loi avec un traité régulièrement ratifié. C'est dire en d'autres termes qu'il est, certes compétent avant la ratification, mais une fois la ratification opérée le CC abandonne à la Cour de cassation et au Conseil d'état la compétence de déclarer une loi contraire à un traité . Ce qu'elles ne se gênent pas de faire depuis 1975 pour la Cour de cassation et 1989 pour le Conseil d'état. A ce sujet, même si le CPE n'est pas censuré par le CC, il faut s'attendre qu'il le soit par nos deux hautes juridictions à l'avenir car, effectivement, il est incontestable que le CPE viole à la fois la convention de l'OIT et la CSE ... Malheureusement, sauf revirement improbable, le Conseil refuse de le dire lui même, en tout cas, pas sans une volte-face de sa jurisprudence constante ...


    2) Sur les moyens de forme,


    Un moyen reproche au gouvernement de ne pas avoir consulté le Conseil d'état avant l'introduction de l'amendement instituant le CPE . Selon toute vraisemblance, le CC ne devrait pas admettre ce moyen puisque il ne s'applique pas en matière d'amendement des projets de loi en discussion, ce qui fut le cas pour le CPE qui, je le rappelle, n'était qu'un simple amendement (si l'on puis dire) à un projet de loi qui se veut plus général. Un simple amendement certes, mais un amendement tout de même, ce qui semble conforme à la jurisprudence du CC.


     


    L'autre moyen de forme reproche à l'amendement instituant le CPE de s'inscrire dans une adjonctions au texte de loi sur l'égalité des chances en cours de discussion dépourvues de « tout lien » avec l'objet du projet soumis au vote du Parlement. C'est ce que l'on appelle un « cavalier » Le CPE peut-il être considéré sérieusement comme dépourvu de «tout lien» avec le projet de loi sur l'égalité des chances, ? Une loi qui vise à faire de l'égalité des chances une réalité pour tous, qui comprend des mesures pour l'éducation, l'emploi et le développement économique, notamment des dispositions relatives au contrat de professionnalisation, qui comprend de larges passages sur l'apprentissage, l'emploi et la formation, et depuis l'amendement incriminé le fameux CPE, la logique juridique devrait l'emporter et le Conseil risque fort de rejeter ce moyen ...


    En quatrième lieu, mes chers amis, la décisions relatives à la censure de la loi de finances 2006 pour violation du principe de « sécurité juridique » (1) pourrait d'inscrire dans un quatrième moyen, proposé humblement par Demos à la communauté, oublié par l'opposition socialiste dans son recours tant elle est à la botte du courant des traitres hollandistes, tant on se demande si elle n'a pas fait exprès de l'avoir oublié comme oublié de saisir le CC lors du vote de la loi sur la prolongation de l'état d'urgence. Bref ... un moyen portant sur la violation du principe de « sécurité juridique ». Comme indiqué en introduction, la décision de censurer une loi qui violerait le principe de la « sécurité juridique » constitue une remarquable avancée du Conseil constitutionnel de sa jurisprudence en matière de Libertés individuelles et la consolidation par les sages d'un principe qui semble, nous l'espérons, voué à un grand avenir.
    Ce moyen soulevé d'office par le CC comme il en a le droit, pourrait être le prochain argument juridique admis par lui afin de censurer le loi sur le CPE car ce « faux-contrat » institue la précarité à l'encontre des jeunes salariés et constitue une atteinte flagrante à un principe que le CC semble condamner. Il vient de le faire pour les contribuables, il pourrait logiquement l'appliquer pour les salariés.
    Implicitement, les vieux sages semblent aiguiser leur vieilles dents et la morsure empoisonnée qui se prépare pourrait être fatale au CPE et causer l'agonie d'une politique néolibérale que les Français refusent depuis toujours, dans le mépris absolue de l'exécutif et du législatif mais que le CC entend faire respecter, du moins l'espérons-nous...


    En conclusion, mes chers amis, nous devons poursuivre la contestation du CPE dans la rue et sur tous les supports disponibles car rien n'est assuré côté Conseil constitutionnel et il n'existe aucune assurance que la Cour de cassation ou le Conseil d'état décide que le CPE est incompatible avec la convention de l'OIT ou la CSE, même si la violation est évidente et même si la jurisprudence sociales semble accueillir le contrat nouvelle embauche (CNE) avec la sévérité qu'il mérite en sanctionnant les patrons voyous qui se croyaient protégés par un contrat infâme que les juges analysent scrupuleusement ... et c'est tant mieux en attendant son abrogation le plus tôt sera le mieux ...


    ---------------------------------------------------------------------------


    En savoir plus 1 : http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-02-02-billet-285105.html
    ---------------------------------------------------------------------------


  • Commentaires

    1
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:31
    'avais envie de saluer quelqu'un
    C'est tombé sur vous, Demos. Par contre, je n'ai pas lu votre post.
    2
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:39
    Certes, Certes
    cependant, il serait tout de même cocasse de voir Pierre Mazeaud censurer une loi initiée par Dominique de Villepin et soutenbue par Jean-Louis Debré. PS : Quota avec deux tt, c'est intentionnel ?
    3
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:41
    bonjour chère Eva, c'est navrant,
    mais vous avez au moins l'honneteté de reconnaître que vous êtes comme beaucoup de femmes imperméable aux choses politiques ...
    4
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:43
    Non, Demos
    Je suis imperméable à certaines choses,mais pas aux choses politiques comme vous dites. C'était un passage affectueux. Ni plus, ni moins.
    5
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:44
    Ah ! cher 30nerfs...
    j'en profite pour vous féliciter de votre article de l'autre jour, pas sur le fond mais sur la forme ... je vous ai trouvé trsè remonté et j'ai aimé ... vous noterez que pour une fois, la sincérité de l'émotion vous a permis de reconaître qui sont vos amis et vous font semblant de l'être ...
    6
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:46
    j'en suis ravi, chère Eva,
    d'ailleurs, je viens moi aussi tous les jours vous lire, vous le savez n'est ce pas ...?
    7
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:46
    bonjour, comme Eva
    moi aussi, ça doit être mon côté féminin ;-) (je passais juste pour voir si vous aviez pu faire fonctionner votre camera digitale..., merde c'est aussi mon côté curieux féminin...entre autres lieux, faut pas croire, j'ai aussi des couilles ;-)
    8
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:47
    cher 30nerfs, le président
    du conseil est un proche de Chirac, mais c'est avant tout un membre du Conseil constitutionnel ... la fonction élève l'homme, toujours ...
    9
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:48
    Oui, mon cher bob,
    j'ai commencé à lire la Doc mais j'ai un peu de mal à trouver des figurants pour mon petit film ... les gens se demandent ce que je vais faire de leur image ... mais j'insiste ... et je tiendrai ma promesse...
    10
    Lundi 20 Mars 2006 à 15:52
    Merci de m'avoir lu
    malheureusement si c'est la forme qui vous a plu, j'en suis franchement désolé, n'étant qu'un pisse copie avec du style, ce sont surtout les idées qui m'importaient. Mais peu importe, car la rage qui m'anime face à cela s'exprime bien mieux à coup de battes qu'avec des mots. Les maux plutôt que les mots. J'adhère à l'hypothèse de la fonction qui élève l'homme même si elle est tout de même en contradiction avec vos écrits en ce qui concerne l'actuel Président de la République, et ensuite, je n'ai pas eu le sentiment que la Présidence du CC ait élevé Yves Guéna à une quelconque hauteur...
    11
    Lundi 20 Mars 2006 à 16:02
    que reprochez vous à l'ancien
    président du CC, cher 30nerfs ...? Je lis depuis des années les décisions rendues par le CC et ma foi, rien ne m'a semblé plus juste et dans une certaine logique dans la continuité... Savez vous que les décisions du conseil sont devenues le sujet principal des questions à l'examen oral des Centres de formations d'avocats...
    12
    Lundi 20 Mars 2006 à 16:08
    et pour revenir à Chirac,
    la fonction élève l'homme à condition d'avoir à faire à un individu doué d'un minimum de sens politique ... Chirac est un âne baté ... ce n'est pas moi qui le dit, c'est Mitterrand ... Chirac a toujours était un non sens politique, il le prouve avec ses deux mandats ...
    13
    Lundi 20 Mars 2006 à 16:12
    Chirac a mis la France à genoux,
    il laisse faire ses detracteurs, il prend le risque de la révolte, c'est un saboteur, un traite ... Nous sommes dans une guerre économique et idéologique et dans cette guerre, Chirac est un collaborateur au même titre que Pétain car la finalité de tout cela, c'est l'anéantissement de notre culture...
    14
    Lundi 20 Mars 2006 à 16:33
    Certes à nouveau
    mais ce non sens politique a fait chuter Chaban Delmas et élire VGE, l'a fait être Premier ministre, créer le RPR, prendre la Mairie de Paris, chasser VGE, être Premier ministre puis choisir le Premier ministre, devenir Président et le rester depuis 11 ans. Pour quelqu'un qui n'a pas de sens politique, il s'en sort quand même pas mal. C'est un peu lui qui a fait la vie de la Vè depuis un tiers de siècle... Quant à Mitterrand qui en disait qu'il était un âne bâté, ce que je veux bien croire (c'est dommage qu'il n'en ait pas pensé de même avec Bousquet, il aurait encore mon respect), j'ai surtout le souvenir qu'il disait à ses camarades qu'il ne fallait pas prendre Chirac pendant la cohabitation de 1986-88 pour un Rad-Soc de droite mais pour un ultra-libéral dangereux pour la France, et électoralement, François Mitterrand avait totalement raison de cristalliser à gauche. C'est ainsi qu'il a pu l'emporter en 1988.
    15
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:04
    Oui cher ami,
    je partage votre opinion sur l'essentiel ... je crois que contre le néolibéral Balladur, Chirac a bien joué son coup de "la fracture sociale", ce concept a généré une prise de conscience de la réalité injuste de nos sociétés occidentales et les gens ont cru en lui parce que c'est ce qu'ils voulaient entendre ... et aussi parce qu'ilo n'y avait aucune raison de penser qu'il ne pensait pas ce qu'il disait sauf aux esprits éclairés comme celui de Mitterrand comme dans l'exemple que vous citez ... Il a aussi fait fort en resistant contre les hystériques verts lors des derniers essais nucléiares indispensables à notre indépendance espérons-le ... Mais c'est un menteur qui a profité de la chûte de Jospin ... Comprenez qu'en politique le mensonge ne pardonne pas. Il faut savoir s'adapter comme à su le faire Mitterrand et le Peuple malgrè tout, peu ou proue le reconnait; on le voit aujourd'hui avec un certain respect retrouvé de l'homme d'Etat Mitterrand au yeux des Français, cela est nouveau ... Preuve que Mitterrand n'a jamais menti aux Français en tout cas pas sur ces intentions reelles, sur ces convictions profondes ... alors que Chirac a menti car il n'a jamais fait autre chose que du néolibéralisme, alors qu'il a été sur un programme anti-libéral, il a encourager la fracture sociale ... et il poursuit son oeuvre de sape ...
    16
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:08
    Demos!
    Quoi? Tu partages l'opinion de quelqu'un?! Et de trentenerfs en plus! Oulalalalala...
    17
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:09
    Tschok
    je te rassure, c'est assez normal, je crois que nous sommes dans le même parti, Démos et moi.
    18
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:15
    Ah cher Tschok,
    J'espère que vous vous enrichirez intelligemment de l'expérience positive que vous avez vécue aujourd'hui, celle de prendre une leçon d'humilité et d'humour ... voyez vous je butine de ci de là et je lis vos commentaires sur d'autre blog ...
    19
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:20
    Je n'ai plus de parti, cher 30nerfs,
    depuis que le PS est conduit au sucuide par une bande de sous-merde innomable, je n'ai donc plus que mes convictions .. j'attends 2007 pour voter pour celui qui sera le plus proche du Socialisme que je defends et le plus courageux même se prétendant non socialiste ... je voterai non pour le plus bête, mais pour le plus courageux ...
    20
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:24
    Je n'ai plus de parti,
    mais j'ai encore des couilles au cul comme notre ami Bob, et de surcroit, je précise un point important qu'il n'a pas souligné, sans doute par oubli (enfin je suppose), c'est que ce sont toujours les miennes et jamais celle du voisin ...
    21
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:27
    "Mon cher ami"
    tous les jours que dieu fait, je béni le seigneur de m'apprendre l'humilité, et Rire et Chanson de m'apprendre l'humour. Tu veux que je te refile mes cours? t'en as besoin.
    22
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:29
    Decidemment,
    aujourd'hui, mon cher Tschok, vous intervenez sur tous les blogs pour donner toutes sortes de lecons à tout le monde quoique vous passez votre temps à en prendre ...
    23
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:30
    Et puis votre dernier
    sujet sur le libéralisme et le communisme ... franchement, vous êtes largué, cher ami ... complètement HS ... vous me donnez l'occasion de vous le dire ...
    24
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:38
    Prendre des leçons
    tu vois demos, il y a une phrase que l'on prononce souvent (quand on ne sait pas ce qu'elle veut dire) et plus rarement, voire jamais (quand on bien ce qu'elle veut dire, mais qu'on triche)c'est: "j'ai de leçon à ne recevoir de personne". Eh bein moi, j'ai le luxe d'en prendre du premier venu et c'est cela qui nous différencie fondamentalement.
    25
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:47
    Ce qui nous différencie n'est pas là,cher ami,
    Ce qui nous différencie, c'est l'intelligence ... la mienne est supérieure à la votre tandis que j'ai moins de miséricorde pour autrui que vous semblez en avoir quoique je compense ce manque de compassion par le raisonnement et l'intérêt que j'aie à ce que tout le monde soit pardonné de ses fautes en même temps qu'on me pardonne les miennes ... Tandis que vous, cher Tschok, êtes linéaire dans vos nobles sentiments jusqu'au jour où, l'on ne sait pas trop pourquoi, vous vous comportez comme un petit capricieux capable du pire ...
    26
    Lundi 20 Mars 2006 à 17:51
    Eh bien
    je dirais sans hésiter que ton intelligence supérieure m'a encore donné une leçon, et que si tu n'y prends pas garde il ne t'en restera plus bcp pour toi. Compte tenu de tes besoins, tu risque d'être rapidement à court (chuis miséricordieux là, hein?)
    27
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:04
    Je n'ai l'espoir que d'ouvrir
    des portes dans votre esprit et celui de ceux qui me lisent ... Je ne cherche qu'à provoquer la reflexion, la dialectique, mon ambition s'arrete la ... Dans cette objectif, je m'autorise toutes les formes possibles compatibles avec mes principes de vie ... autant je n'ai de limite que ma conscience ... Cela ne m'use en aucun cas, au contraire je m'en enrichis davantage. Certes avec vous la nourriture spirituelle est acalorique mais je vous reconnait d'autres vertus à défaut d'être doué d'intelligence, la plupart du temps mais pas toujours comme les mules tantot elles courent tantot elles refusent de progresser sans qu'on sache ce qui les motive à part la connerie ...
    28
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:13
    J'aime quand tu parles de toi
    à travers moi. Mais arrête on va jaser. Pourtant, je me donne du mal quand même pour écrire des choses. t'es injuste, ralala!
    29
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:21
    Mes chers amis,
    nous nous quitterons entre hommes aujourd'hui, débrassez des femelles qui jacassent à tort et à travers pour ne rien dire à part que je suis con (mais pas vous chère Eva qui le dite si bien), et ma foi, en dehors de notre ami Tschok, personne n'a cherché à agresser l'autre quoique notre pauvre Tschok est incapable d'agresser les gens, c'est bien là son problème, il est trop gentil ... bête et gentil ... notre ami Tschok n'est efficace que lorsqu'il est défenseur parce qu'il est courageux mais pas méchant ... il a de toutes petites dents dans une toute petite bouche et quand ça mord ça fait ralalala mais ça va pas bien loin ... A bientôt ...
    30
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:29
    Ah enfin!
    j'aurais récolté au moins un vertu cet après midi, le courage. Et elle m'est offerte par le vice, c'est dire si elle vaut son pesant d'or.
    31
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:32
    Demos
    Tu as raison, pas de femelles en ces lieux. Mais des passages féminins qui ont dû te manquer aujourd'hui pour que tu en soulignes l'unicité et certainement aussi pour que tu tentes de te gausser d'attributs supposément insignifiants d'un Tschok qui pourtant t'offre le plaisir régulier de son passage pour des joutes sans lesquelles, un peu comme le FLMB avec les blogs qu'il critique, tu aurais peine à exister.
    32
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:35
    Mon dieu!
    je ne sais pas si l'idée selon laquelle il n'existerait pas sans moi me rassure complètement... du coup je me sens responsable là. Mesdames, un seul mot: pardon.
    33
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:36
    Comme toutes les femelles
    de votre acabit, les pie jacassières, notre Genevieve de Fontenay cosmique a encore mis son chapeau de travers ce matin ... mais elle ne manque pas de faire de la délation sur mon blog ... Ouste ... ici on est chez DEmos ... chère niaise ...
    34
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:38
    Mon cher Tschok,
    vous avez déjà oublié que c'est par noblesse que j'ai décidé de cesser de vous appeler pomponnette, veuillez ne pas me le faire regretter ...
    35
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:41
    je tremble
    à l'idée de te faire perdre tes quartiers de noblesse, "cher ami". Tu les as payé si cher! waf waf waf!
    36
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:41
    Encore un message concernant
    un blog sous mes articles et je le considère comme de la délation, je le supprime ... On ne parle pas des autres blogs sur le blog de DEmos ... merci ..
    37
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:44
    cher Tschok,
    votre connerie en vérité est a rapprocher probablement de la noblesse par son caractère héréditaire ... Seulement, je suis de la haute cour et vous de la basse ...
    38
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:47
    bien sur
    moi je suis là où sont les poules et toi les perruques poudrées. Ca me va très bien.
    39
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:47
    salut tschoky
    tu t'amuses bien?
    40
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:48
    Commencez par vous habiller
    en homme, cher ami ...
    41
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:49
    Bonjour cher caliban ...
    (Les bourriques rentrent du boulot et des champs ...)
    42
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:50
    Délation ?
    Mais Demos, tu ouvres le dictionnaire à la mauvaise page... C'est-à-dire pas là où se situe la noblesse des lettres, à défaut de noblesse de l'être, qualité qui t'ignore comme tu ignores les b... (je censure avant toi) des autres. Tschok, demander pardon aux femmes, quelle riche idée !
    43
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:51
    m'habiller en homme?
    tu veux dire me rhabiller. Oui, j'y songe, mais les poules sont si belles que j'hésite. Tu devrais essayer tu sais?
    44
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:51
    demos
    c'est pas a toi que je cause pine d'huitre!
    45
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:51
    Mais kes kel raconte ...
    on se demande à quoi peuvent bien servir les menstrues ...
    46
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:53
    Monsieur caliban ...
    en tant qu'ostracée au QI d'huitre vous devez me confondre avec les femmes qui vous attirent ...
    47
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:54
    En fait oui, cali
    je prends une nouvelle leçon d'humilité. Ps: CD, j'ai de bonnes idées de temps en temps et en plus je ne les dépose pas.
    48
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:54
    je me disais aussi
    on aurait dit une poule.
    49
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:55
    Cela provoque une
    crispation d'esprit, cher Tschok, vous êtes un constipé de la penséee ...
    50
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:56
    cher caliban,
    je vous prie de mettre un peu d'ordre dans votre langage, nous ne sommes pas ici dans votre domicile de campagne ...
    51
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:57
    une poule
    citadine en plus donc.
    52
    Lundi 20 Mars 2006 à 18:58
    Nous aurons droit d'ici peu
    à tous les animaux de la ferme ...
    53
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:00
    dans la ferme
    tu serais plutôt le veau.
    54
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:00
    mais non
    tout est dans la capacité cérébrale. Et puis un jour, les idées s'envolent, comme le petit oiseau qui quitte le nid (oh cébo la poésiiiiie).
    55
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:17
    Le comique Caliban
    doit se convaincre que Demos se contente d'agir en bon chrétien en lui servant dans une mangeoire portant le nom "caliban" la querelle toute prête qu'il vient quotidiennement quémander lorsqu'il le traque sous ses lignes de Justice comme un toxicomane en état de dépendance ...
    56
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:19
    quand le camé Caliban
    sera repu, sevré, désintoxiqué à l'esprit DEmos, il y aura un autre caliban qui réclamera, lui aussi, sa ration quotidienne et, ainsi de suite, car c'est le destin des génies comme DEmos de faire des envieux et de constamment traîner des noms communs calibans sur son blog; ceci Demos le sait, et il en accepte la règle étant au dessus de ces considérations rudimentaires.
    57
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:20
    wahou
    disdonc ça chambre ici.
    58
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:20
    D'ailleurs,
    il n'en veux pas aux pauvres calibans, bien au contraire, il éprouve même de la compassion pour eux car il sait que ce n'est pas de leur faute s'ils sont dans l'incapacité d'agir autrement, et il est heureux de satisfaire leur vanité en leur donnant l'occasion de se donner l'importance qu'ils n'ont pas grâce à sa haute ienveillance et à son infinie patiente ...
    59
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:21
    là t'en fais un poil trop
    ça se voit que t'es pas sincère (c'est au dessus de tes moyens).
    60
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:22
    Toute la difficulté des calibans
    n'est pas de comprendre mais d'admettre qu'en fantasmant sur une joute d'esprit qui n'existe que dans leur imaginaire, ils se comportent tantôt en esclave, tantôt en bouffon de DEmos selon son humeur du moment,
    61
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:23
    source de connaissances
    et d'amusements ...
    62
    Lundi 20 Mars 2006 à 19:24
    qui se bonifie
    de l'énergie que les soliveaux calibans ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :