• Investissements étrangers records en 2005



    Chers amis, chers électeurs, le montant des investissements directs étrangers (IDE) constitue un indicateur économique particulièrement pertinent (1) s'agissant de mesurer d'une part, l'attractivité économique d'un pays; d'autre part, sa capacité à investir sur les marchés étrangers. En 2005, le niveau mondial des IDE a progressé à un rythme record pour la seconde année consécutive (+56% en 2 ans) atteignant 916 Mdd d'investissement entrants qui ont participé, du moins l'espérons-nous, à 779 Mdd d'investissement sortants (2).


    Bénéficiaire de 40 à 64 Mdd d'investissements directs étrangers selon les sources (3), la France gagne trois places en un an au palmarès des pays économiquement les plus attractifs en se hissant à la 4ème position derrière la Chine (72,4 Mdd), les USA (99,4 (Mdd) et la Grande Bretagne qui engrange, à elle seule, 165 Mdd (4). En France, le montant des IDE a doublé dans l'année, et depuis 2002, notre économie se situe en moyenne au 3ème rang mondial des économies les plus attractives derrière les États-Unis et la Chine (3). Ces résultats confirment la justesse du rapport établi, il y a quelques mois, par le cabinet d'audit KPMG (5) lorsqu'il concluait que « la France offrait globalement des coûts d'implantation plus faibles que ses grands voisins européens, non seulement sur l'énergie, les transports et l'immobilier, mais aussi sur la main d'oeuvre. » (6). Rappelons que ce rapport classe la France au second rang des pays le plus attractifs en terme de rentabilité derrière Singapour sans jamais dissuader les plus pessimistes de saper l'oeuvre égocentrique de nos géants économiques (7). Les 461 entreprises acquises par des sociétés étrangères en 2005 (pour un montant de 37 milliards d'euros) semblent attester du potentiel attractif de l'économie française, d'autant que sur cinq ans, ces rachats ont concerné près de 1900 entreprises ayant leur siège social sur le territoire national (3). On se demande comment il se trouve encore autant d'imbéciles dans le monde pour investir leur argent chez nous, y récolter des profits aussi considérables (8) , choisissant d'y vivre toute l'année malgré un taux d'imposition élevé (9) alors que la productivité française est une des meilleures au monde (10) générant des profits records (11) et un bilan imparfait, certes, mais très honorable (12). D'autres, pendant ce temps, probablement plus malins, investissent sur le marché chinois pour y perdre de l'argent depuis 25 ans ! (13).


    La mondialisation néolibérale pète dans la soie et l'argent coule à flot, au point que l'AFII pronostiquent pour 2006 « une année record par rapport aux dernières années, 2004 et 2005, sans doute la meilleure année de ce siècle" Et son président, Philippe Favre, d'expliquer « les secteurs qui attirent les investisseurs étrangers en France sont ceux de la pharmacie, de l'innovation, de la création, la logistique. La France a aussi un avantage en termes de technologies de pointe. Nous sommes reconnus à l'étranger, que ce soit dans le nucléaire, dans les télécoms, par une recherche et un développement tout à fait extraordinaires » (14). Tout semble aller comme sur des roulettes alors que près de 1 million d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté dans notre pays et que la pauvreté touche 1000 personnes de plus par jour ! (15) Cette manne financière n'est, bien évidemment, pas perdue pour tout le monde puisqu'en 2005, la France s'est hissée à la 2ème place des pays investisseurs dans le monde en allongeant sur les tapis de la finance internationale 116 Mdd d'investissements sortants derrière les Pays-Bas (119 Mdd) et distinguée dans le rapport établi en 2005 par l'OCDE - pourtant peu enclin à épargner le modèle français- – comme l'investisseur le plus actif à l'étranger (16). Tel est le constat ...



     


    1. Les Investissements directs étrangers mesurent l'ensemble des flux financiers internationaux. Ces flux financiers regroupent les opérations visant à acquérir, accroître ou liquider un intérêt, en principe durablement dans une entreprise. Notons que la notion d'investissement est plus large que celle de contrôle, puisqu'elle est établie dès lors que l'investisseur détient 10 % des droits de vote aux assemblées générales de l'entreprise. Depuis 1996, sont inclus les flux à court terme entre sociétés affiliées. Les IDE en France comprennent donc, entre autres, les créations de filiales en France, les fusionsacquisitions réalisées avec des entreprises françaises, mais aussi par exemple les avances de trésorerie d'une filiale étrangère à sa maison-mère.
    2.
    Statistiques publiées par la Conférence sur le commerce et le développement des Nations Unies (Cnuced). En 2000, les IDE se sont élévés à 14.000 Mdd battant un record historique (Investir n°1711)
    3. Le site officiel du gouvernement semble s'en tenir aux chiffres de la Banque de France (
    http://minilien.com/?xPgmWRpebz) plutôt qu'à ceux de la Cnuced (http://www.veilleinfotourisme.fr/1161085169257/0/fiche___article/) ou de l'OCDE (http://www.oecd.org/dataoecd/54/58/37010986.pdf)
    4. Le score des entrées d'IDE en Grande-Bretagne s'explique en partie par la restructuration d'entreprises multinationales comme Royal Dutch Shell, mais aussi par plusieurs grandes opérations transnationales de fusions ou acquisitions, comme le rachat de Peninsular & Oriental Steam Navigation Company par Dubai Ports World des Émirats arabes unis, pour un montant de 8.2 milliards USD (http://www.oecd.org/document/53/0,2340,en_2649_201185_37011957_1_1_1_1,00.html)
    5. http://www.kpmg.fr/fr/about/
    6. http://www.lexpansion.com/art/15.0.143162.0.html - lire aussi (http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-09-10-billet-432024.html) ou (http://www.20minutes.fr/articles/2006/05/17/actualite_economique_La_France_une_bonne_destination_business.php
    7.http://www.lefigaro.fr/eco/20060508.FIG000000201_les_francais_ne_travailleront_que_jours_en_mai.html 8.http://www.lefigaro.fr/eco/20061028.FIG000000676_pourquoi_les_etrangers_reussissent_en_france.html
    9.
    http://www.explorimmo.com/edito/les-anglais-achetent-touj77.shtml
     
    10.
    http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-02-27-billet-299583.html
    11.http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-02-07-billet-288023.html
    12.http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-09-10-billet-432024.html
    13.
    http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-03-08-billet-304684.html

    14. Philippe Favre à la tête de l'AFII, organisme chargé de promouvoir les investissements étrangers en France http://www.lesechos.fr/info/france/300109174.htm
    15. http://www.lesechos.fr/regions/atlas/atlas_04_02_2004.htm et http://www.jacques-brunhes.org/content/view/86/48/
    16. http://www.oecd.org/document/53/0,2340,en_2649_201185_37011957_1_1_1_1,00.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :