• Le modèle Wal-Mart...


    Mes chers amis, les néolibéraux comme leur très lointains cousins libéraux ont une haine viscérale à l'égard de l'Etat.
    Ils étiquettent communisme toute critique de l'ultra-libéralisme, de planification économique la moindre intervention publique en accusant l'Etat d'être l'ennemi des droits de l'Homme.
    Selon eux, une société sans Etat serait possible dans laquelle aucun frein, quel qu'il fut, ne pourrait légitimement interférer dans l'exercice de nos droits.

    Ainsi depuis 25 ans, l'Occident assiste de fait fataliste, à la désintégration de l'Etat, à son pouvoir de régulation voire d'action au profit d'entités devenues aujourd'hui extraordinairement puissantes, constituées de personnes privée incapables (c'est bien logique) de favoriser la satisfaire de l'intérêt général et le progrès social pour tout homme sans exception et dont le poids politique est devenu au fil du temps insoutenable.

    Je pense à la société commerciale étasunienne Wal-Mart avec ses 5000 grandes surfaces réparties dans le monde et son chiffre d'affaires pharaonique ( 3% du PIB étasunien ! ).
    Wal-Mart, première entreprise privé au monde, pratique la politique de la terre brûlée sur les marchés qui lui résistent, promeut le dumping social sur tous les continents, y compris aux USA, pays de glucosés dans lequel les individus se vautrent sans vergogne dans la décadence et l'autoritarisme fédéral.

    Wal-Mart rémunére les salariés dénonciateurs de syndicalistes, se nourrit de la misère d'autrui qu'elle s'efforce de rendre possible grâce à sa force de conviction et le pouvoir exorbitant de droit commun que sa puissance financière lui procure.


    Le modèle Wal-Mart, mes chers amis, un modèle économique qui ne se contente plus de faire du profit mais cherche à développer une idéologie destinée à transformer le monde en un immense marché cupide et prévaricateur quitte à sacrifier des millions d'individus au passage.
    "Le succès de Wal-Mart est le succès de l'Amérique" à dit Bush en 1992.
    Voila, mes chers amis, à quoi nous exposons la France à perdurer dans une voie aussi funeste, à chercher un compromis parfaitement incompatible avec nos valeurs les plus chères, sans prix ...

    La mort de l'Etat au profit d'une oligarchie capitaliste pire que toutes les dictatures que nous avons connues à ce jour qui ne représente rien dans le fil continuateur de l'univers, sans visage, sans éthique, et en toute lucidité sans âme...

  • Commentaires

    1
    Elodie
    Lundi 9 Janvier 2006 à 12:07
    Prouuut !!!
    Oh ?... pardon, toujours cette envie de peter quand je passe chez toi. Desolee, vraiment.
    2
    Demos
    Lundi 9 Janvier 2006 à 12:39
    et oui...
    C'est le propre de ta nature de faire ses besoins comme mon anus de faire les siens....
    3
    Elodie
    Lundi 9 Janvier 2006 à 13:45
    ...???...
    ...pas terrible, je t'ai connu meilleur.
    4
    Demos
    Lundi 9 Janvier 2006 à 15:49
    chère cantinnière,
    Vous êtes assurément issue d'une longue giclée de poètes méphitiques pour être si friande de cuvettes d'aérogare et de virgules de fond de slip...
    5
    Elodie
    Mardi 10 Janvier 2006 à 14:33
    Ouuiiiiiiiiiiii !...
    ...tu vois quand tu veux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :