• Le Peuple est-il idiot...?

    Dans la série de visions pessimistes chères aux psychologues des foules considérant le Peuple impulsif, irritabiliste, incapable de raisonner, sans esprit critique, emprisonné dans l'exagération des sentiments, mes chers amis, nous avons assisté l'autre soir, à une comédie tragi-comique digne du meilleurs pastiche de la fonction ministérielle d'amuseur public.
    Je veux parler de la présentation de la principales innovation de son plan contre le travail au noir et le chômage : le CESU, (chèque emploi-service universel) par ce triste frère Borloo en direct sur une chaîne privé.
    Enthousiaste, gesticulant sur sa chaise, heureux et souriant comme un présentateur de variété, allant jusqu'à mettre en scène le journaliste du 20h, le prenant à témoin en l'appelant par son petit nom; le ministre volapuk, s'est adressé aux Français comme à de véritables débiles parfaitement convaincu qu'ils sont trop bêtes pour comprendre l'importance de sa réforme comme si nous étions assez idiots pour tomber dans un piège aussi grossier.

    - Le CESU ...? Mais c'est formidable !
    - Après le CPE, (l'avancée sociale la plus importante jamais proposée aux jeunes) : le CESU !
    - La fourmi verte, mon cher Hugues....
    - Demain, quand vous aurez besoin de quelqu'un pour porter les commissions de mémé, pour faire changer la pile du rasoir de pépé ou pour les 20 métiers qui entourent quotidiennement les ménages francais ... Eh bien il y aura la fourmi verte !
    -Une véritable révolution que cette fourmi verte car tout le monde l'aura dans la poche.
    - Vous verrez, ce sera comme le téléphone portable.

    Hallucinant ! Proprement affligeant de débilité et vexatoire.
    Ce gouvernement nous pousse à la ruine absolue; il s'abétise en même tant qu'il nous insulte.
    Faire d'une réformette, sans doute intéressante, une révolution capable de juguler le chômage et la précarité engendrés par les délocalisations d'entreprises cupides c'est une chose; mais de là à se donner en spectacle, se foutre de la gueule du monde, s'adresser aux Français comme à des crétins à de quoi interpeller le sens commun . Mais ou va t on, mes chers amis, gouvernés par cette bande d'incompétents proprement liquifiés sans envergure, au fond du caniveau ...?.

    Plus grave, assurément plus insidieux, l'article paru dans Libération en date du 11 courant; article rédigé par cette sotte de Vanessa Schneider au cours duquel l'on apprend que pratiquement tous les hommes politiques ont subi une opération de chirurgie esthétique.
    Effectivement, dans une société où l'on vit de plus en plus vieux, mais où l'on vieillit de plus en plus vite, il se trouve que de se refaire le portrait pour paraître et pour tromper est d'une logique implacable ... Fort bien...
    Mais de là à tirer la conclusion selon laquelle il faut s'attendre à ce qu'en 2007, les Français votent pour le plus beau ou si vous préférez pour celui dont l'opération aura le mieux réussi est une insulte qui dépasse la tolérance et l'entendement, indigne d'un journal d'envergure nationale.
    Une analyse digne d'une cruche qui serait mieux inspirée de poursuivre sa cuisine politique à domicile et, pour le bien de tous, en contrat à temps partiel...

    Mademoiselle Schneider veut tellement paraître intelligente et originale dans ses analyse qu'elle en devient ce qu'elle a sans doute toujours été pour gravir les échelons du journal qui l'embauche : une politologue de bas-étage déculottée, journaliste complaisante qui participe à une pantalonnade comme à une saison de prêt à porter, en exprimant rien d'autre qu'un discours de pseudo-savante habillé de scientisme aux fantasmes politiques des "honnêtes gentes" affolées par le socialisme.
    Ces "chattering class" dont cette perruche péroxydée est l'excellente représentante n'ont, du reste, jamais aussi bien servi le pouvoir et le courant néolibéral, enlisées dans l'audimat, et la course à la productivité du futile, de l'inutile...

    Vous avez donc compris, mes chers amis, pourquoi nous avons voté « non » à feu la constitution européenne... c'est la faute à Donald qui a découvert que Moustique était un petit garçon et non un jeune écureuil fougueux, il lui a troué la noisette et cassé sa cabane. Depuis c'est la guerre dans toute la forêt...


  • Commentaires

    1
    Fil
    Mardi 14 Février 2006 à 16:43
    Elle va lire...
    ..Vanessa, c'est sur.
    2
    Mardi 14 Février 2006 à 16:48
    Vous avez déjà lu ...
    mon cher fil ...?
    3
    Mardi 14 Février 2006 à 16:51
    n'oublions pas
    que les français sont des veaux (ce qui a déjà été démontré).
    4
    Fil
    Mardi 14 Février 2006 à 16:52
    Oui...
    ..de bout en bout. Mais n'ayant pas vu l'émission en question...
    5
    Mardi 14 Février 2006 à 17:03
    c'était au journal de
    20 heures...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :