• Oeil pour oeil, dent pour dent


    Chers amis, cher électeurs, les USA enregistrent entre 34.000 et 50.000 tués par balles selon les
    sources. C'est le pays du phénomène "Mass-murdering" (1) ou carnages souvent perpétrés par des mineurs dans leur école ou dans les lieux publics. On évalue à 250 millions (65 à 70 millions d'armes de poing) le nombre d'armes détenues par les particuliers dont 90% d'entres elles sont vendues
    sans mécanisme de sécurité et il y a sur le territoire étasunien dix fois plus d'armuriers que de Mac Do !
    Les blancs qui détiennent 80% de ces armes vivent pour la plupart dans des quartiers paisibles où le taux de délinquance est très faible. Statistiquement, la forte délinquance que l'on attribue à la société
    étasunienne résulte de scènes conjugales, de conflits de voisinage et surtout d'homicides involontaires. On s'étripe entre mari et femme, entres parents, entres copains, entres collègues de travail, entre commerçant et client, entres voisins et les fusillades sont la première cause d'accidents mortels du travail!


    On peut acquérir une arme aux USA comme une baguette en France, notamment les enfants qui profitent d'une législation laxiste, en se débrouillant de les acheter ou les faire acheter par de jeunes adultes (phénomène du school-shooting) avec les conséquences que l'on connaît : environ 5000 jeunes de moins de 20 ans tués chaque année. La loi permet aux 18-20 ans d'acheter des armes de poing dans les foires et salons. Chez les moins de 15 ans, le taux de meurtres, de suicides et de décès accidentels par armes à feu est le plus élevé des pays industrialisés; elle est la première cause de mortalité chez les 15/24 ans. Tous les lobbies favorables à un durcissement de la législation n'ont de cesse de publier étude sur étude afin de faire réagir l'opinion publique et mécaniquement le législateur lui-même. En effet, la possession d'armes à son domicile multiplie par 3 les homicides au domicile, par 5 le risque de
    suicide, par 43 le risque de tuer un proche plutôt qu'un agresseur, et par 12 l'homicide en cas de querelle conjugale. En 1996 les armes à feu ont tué un enfant toutes les 92 minutes.

    « N'oublions pas que 13 de nos enfants sont tués chaque jour. Et que nous y
    sommes presque insensibles. [.] Je ne crois pas que nous réalisions que les
    Etats-Unis sont tout simplement plus violents que les autres pays
    . »
    Bill Clinton

    En réponse à cette destruction massive Bush a indiqué au cours d'une réunion de la NRA "Notre expérience prouve de manière éclatante qu'il n'en est rien; toutes les études prétendant le contraire ne reposent sur aucune base scientifique."
    Compte tenu de cette banalisation, il n'existe pas de dialogue parental sur le sujet des armes car les gens sont inconscients des dangers pour eux même  et pour leur famille de posséder une arme à domicile tandis que les accidents ne cessent de croître.
    Face au phénomène du school-shooting, les associations et les démocrates doivent faire face à une culture de la peur (1), au 2ème amendement et surtout, à l'industrie des armes (1er fabricant au monde) soutenue fanatiquement par sa branche politique, la puissante NRA (National Rifle Association) crée en 1871 quelques mois après que le Ku Klux Klan fut déclaré illégal.
    Jusqu'en 1950, la NRA a prôné l'interdiction de la détention d'armes en faveur des noirs.

    Le deuxième amendement

    Le 2ème amendement a constitutionalisé les polices privées et le droit de porter une arme.En effet, contrairement à la croyance de beaucoup d'européens, la Constitution étasunienne ne se contente pas d'ériger le port d'arme même cachée en droit inaliénable, elle constitutionnalise aussi les
    milices ou polices privées.
    « Une milice bien ordonnée étant nécessaire à la sécurité d'un État libre,
    le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas
    enfreint.
    » (2ème amendement) Toutefois, ce texte ne devrait pas empêcher un durcissement de la législation. D'une part, Dans la décision United States v. Mille, la plus haute cour des
    États-Unis est venue affirmer, dans une décision unanime, « que le Deuxième Amendement ne sert qu'à protéger le droit qu'a un état de gérer sa propre milice et qui n'accorde aucune garantie à un individu au droit de posséder une arme. »
    Paradoxalement, cette décision n'a eu aucune portée. Elle fut même contredite par les tribunaux inférieurs avant que la Cour Suprême revienne sur sa propre jurisprudence.


    La puissante NRA

    La NRA (4 millions de membres !) possède des antennes dans le monde entier y compris en France. Il s'agit par ailleurs d'une ONG (organisation non gouvernementale) reconnue et accréditée à l'ONU, consultée lors de toutes les conférences sur l'armement. Ce fut le cas lors de la conférence des Nations Unies sur le commerce illicite des armes légères tenue à New York en juillet 2001 au cours de laquelle les USA se sont opposés aux décisions les plus efficaces quoiqu'il ne s'agissait que d'une conférence portant sur les moyens de limiter le marché noir des armes. Au cours d'un gala bienfaisance organisé par la National Rifle Association en mai 2001, Bush n'a pas hésité à s'engager contre l'Europe en faveur des intérêts de l'industrie de l'armement et de sa branche politique.
    "Il est inacceptable que l'ensemble des consommateurs européens soient privés d'une liberté aussi essentielle que celle de pouvoir se défendre contre les agresseurs. Les Européens doivent parvenir à combler leur retard sur notre Nation, aussi bien en matière d'Internet que de la capacité à
    défendre leurs biens et la vie de leurs proches
    ".
    (A l'occasion de ce gala Charlton Heston, le président de la NRA à l'époque,
    distribua 5000 Beretta à des familles de quartiers pauvres)

    Inutile de préciser que la NRA a soutenu Bush en 2000 et 2004.(3)  Il faut dire qu'élu en 1995, gouverneur du Texas, George W. Bush avait immédiatement élargi le port d'arme privé en l'autorisant même dissimulé et en 1997 il l'a autorisé « dans les lieux de culte, les hôpitaux  et les parcs de loisir » La NRA dispose de moyens colossaux pour agir contre ou en faveur d'un candidat. Elle possède son propre service d'information, "NRA News", dotée d'un budget d'un million de dollars et animé par un présentateur célèbre, Cam Edwards, un conservateur notoire.Jeb Bush, gouverneur de Floride et frère du président, ayant admis que "sans l'implication massive de la NRA dans la campagne, on peut dire sans crainte que mon frère n'aurait pas été élu président".Charlton Heston, anciennement président de la NRA, alcoolique invétéré et connu dans tous les USA pour son crétinisme abyssal , a reçu par Bush la médaille de la liberté. Non pour le soutien qu'il a apporté à Luther mais en signe de remerciement pour l'aide apportée par la NRA dans l'accession au
    pouvoir de l'extrême droite dans son pays (sinon on n'aurait pas attendu 40 ans pour la lui décerner)

    Bill Clinton a toujours était favorable à une révision de la législation.A l'époque, Clinton ne proposait rien de bien révolutionnaire au regard des législations européenne : l'élévation de l'âge légal du port d'arme à 21 ans et l'obligation du cran de sûreté à la fabrication. Cette loi n'a jamais abouti alors que 75% des étasuniens se prononcent en faveur de mesures de contrôle des armements. Fustigeant sa proposition, la NRA a accusé le Président des USA d'avoir affirmé à tort que le lobby du fusil bloquait la législation sur le contrôle des armes à feu au Congrès et l'accusant d'être un dictateur.
    "Monsieur Clinton, le premier acte des dictateurs consiste toujours à désarmer le peuple. L'Amérique n'a pas eu confiance en vous et votre soi-disant système de santé. L'Amérique ne vous pas cru non plus lorsque vous avez défendu la cause des homosexuels dans les corps d'armée.L'Amérique ne vous croira pas plus lorsqu'il s'agira de ses filles de 21 ans et nous qui sommes armés, nous ne vous croirons jamais !" Charlton Heston.

    La NRA n'hésite pas à employer les moyens les plus abjects dans son fanatisme à maintenir la pression sur les politiques.Il faut savoir q'aux USA, la dénonciation et la diabolisation de ses
    adversaires politiques est un procédé parfaitement admis par le citoyen qui en est même très fier. On pratique la chasse aux sorcières sans scrupule dans l'espoir que la mayonnaise prenne avec l'opinion publique (Cf. les pratiques des fascistes européens de l'entre-deux guerre). C'est ainsi que la technique des listes noires est très courante. Les noms des personnes que l'on cherche à discréditer sont publiés et jeter en pâture à l'opinion publique. Ce procédé de lapidation, légalisé sous prétexte de liberté d'expression, existe dans tous les domaines de la vie politique.Ainsi sur le site de la NRA, on peut lire les noms des personnes qui sont en faveur d'une loi plus restrictive à l'égard des armes à feu. (Madonna, George Clooney, Oprah Winfrey, Julia Roberts, Drew Barrymore, Mike Myers et Paul Newman, anonymes etc.) Ces personnes favorables à un durcissement de la législation sont
    considérées par la NRA comme des traîtres ennemis de l'Amérique.

    En conclusion, tout espoir de voir ce fléau jugulé aux USA passe par le bon vouloir de l'industrie de l'armement et de sa branche politique, la NRA.C'est bien la NRA qui est responsable de ce carnage, non parce qu'elle défend les droits qui sont les siens mais parce qu'elle impose, par sa puissance et ses méthodes contraires à la démocratie une législation critiquée par 75% du peuple étasunien.



     1. http://www.apem-wspa.org/tiki-read_article.php?articleId=117
     2. http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-10-02-billet-446410.html
     3. http://ecolesdifferentes.free.fr/cowboys.html


  • Commentaires

    1
    jens reidar
    Jeudi 2 Novembre 2006 à 11:35
    les armes et les USA
    Pour avoir une idée objective du problème et éviter les vociférations anti USA quelqu'un peut il me dire combien de décès par an ont lieu en Europe (300 millions d'habitants) et par armes à feu ?
    2
    Jeudi 2 Novembre 2006 à 13:54
    Si vous avez quelque chose à prouver,
    pourquoi ne faites vous pas cette recherche vous même ..?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :