• Profits records en 2005 !

    Mes chers amis, les chiffres font la Une de la presse économique de ce matin : les 40 plus importantes entreprises françaises cotées à la Bourse de Paris annoncent pour la 5ème année consécutives des dividendes historiques.
    En 2005, elles affichent 75 milliards d'euros de bénéfices ! (+19,2% sur 2004), soit +100% de hausse en 5 ans.
    Certaines entreprises comme Danone se payent même le luxe de racheter leurs propres actions.
    Il faudrait que les détracteurs du modèle français nous explique clairement comment il est possible que dans une France dont l'économie serait en ruine, haletante et chancelante, les entreprises qui font la richesse de ce pays puissent afficher des dividendes aussi exceptionnels...

    Pendant ce temps, le revenus des ménages est en chute libre depuis plusieurs décennies.
    En 1985, les cadres gagnaient 4 fois plus que les ouvriers, aujourd'hui ils gagnent 2,5 fois plus.
    Le risque de perte d'emploi, c'est à dire la précarité, à doublé en 20 ans, chiffre qui n'est pas prêt de s'améliorer si le CPE devait être légalisé.
    Un ménage sur 2 vit avec moins de 1800 E par mois alors que selon l'Insee, pour 2005, un couple avec 2 enfants jusqu'à 14 ans est considéré comme pauvre lorsqu'il gagne moins de 1613 E mensuels.
    Par ailleurs, + de 3 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté fixé à 620E par l'INSEE dont 33% de salariés, ces Wolking-poor qui ne peuvent même pas s'offrir une location.
    Les exemples pullulent d'une fracture sociale inimaginable dans un pays qui n'a jamais été aussi riche.




    Pendant ce temps en Grande-Bretagne, pays de référence des néolibéraux, les ménages britanniques croulent sous les dettes.
    Le nombre de faillites personnelles a augmenté de 45% en 1 an atteignant 67.580 foyers.
    Ce record, lui aussi historique, s'explique par la facilité avec laquelle les Anglais accèdent au crédit; richesse de façade, économie virtuelle, les magasins débordent de propositions de prêts de sorte que l'endettement des ménages atteint 1645 milliards avec les conséquences que l'on imagine lorsque les revenus ne suffisent plus à couvrir les intérêts des emprunts (1).


    A qui profite tout ce fric que l'on ne redistribue pas et qui ne vient pas même équilibrer la balance des comptes?
    Combien de temps allons-nous accepter de se faire plumer purement et simplement, de se faire manipuler par le capitalisme de catastrophe.


    Mes chers amis, ce qui se passe en France comme partout en Occident est le résultat de nos choix de société et les conséquences de ces choix n'ont rien d'illogique.
    C'est cela le capitalisme sauvage : l'aggravation des inégalités dissimulée derrière la croissance des principaux indicateurs économiques... point final
    Sommes-nous capables d'inverser la tendance ?
    En avons-nous vraiment la volonté?


    Mes chers amis, cette situation est à la fois une honte et un échec.
    Une honte pour un pays développé qui abandonne en chemin la partie la plus vulnérable de ses habitants.
    Un échec pour notre modèle économique et social incapable d'assumer le bien être minimum à toute la population.
    Les moins performants, les moins productifs, les moins instruits, les plus fragiles, n'ont pas leur place dans un système essentiellement matérialiste et destructeur qui sanctionne l'échec sans appel.
    Tandis que les politiques publiques s'étiolent sous le coups de butoir du marché et de l'idéologie budgétaire libérale, mal préparés, mal armés, mal défendus, les plus démunis sombrent dans l'indigence.
    Nous devons d'urgence réagir contre un système qui n'a de libéral que le nom et qui fabrique de la richesse en produisant de la pauvreté...


    1. Sur l'état de l'endettement des ménages français http://www.blogg.org/blog-31810-date-2005-11-16-billet-241758.html


  • Commentaires

    1
    Fil
    Mardi 7 Février 2006 à 18:06
    Demos..
    ..le prends pas mal, mais on est un peu fatigué, là.
    2
    Mardi 7 Février 2006 à 18:11
    Personnellement,
    je ne le suis pas, mon cher fil, alors que j'ai commencé à 11 heures pour finir à 15h30, que je reprends à 18h45 pour finir au alentour de 00h30. C'est ce qui fait la différence entre vous et moi ... le courage, la volonté et les convictions... si vous êtes fatiqué, faites comme moi lorsque je suis épuisé : allez vous coucher ... merci
    3
    Mardi 7 Février 2006 à 18:15
    vous êtes garçon
    de café ?
    4
    Mardi 7 Février 2006 à 18:16
    Oui ma chère Nikoo,
    Plus exactement, je suis chargé de l'accueil dans un restaurant...
    5
    Mo
    Mardi 7 Février 2006 à 18:19
    Mais...
    Ces revenues sont désormais très majoritaire généré à l'internationnal. Pour les entreprise du CAC 40 c'est connue... On dit d'ailleur qu'il n'y a plus le siege qui est français, est encore... C'est pour ça si on les emmerdes, pour elles, ça va etre vite vu... Mefie toi Demos pour dire ce que tu dis il faut etre au courant...
    6
    Mardi 7 Février 2006 à 18:21
    je suis trop forte
    youpiiiiiiiiiiii !
    7
    Mardi 7 Février 2006 à 18:23
    Vous commencez très mal
    avec moi, mon cher Mo ... elles font peut être leurs bénéfices à l'étranger comme Total par exemple (3 milliards en 2005), mais elles paient des impots en France... et elles rémunèrent des actionnaires français qui payent leur impot en France (22 milliards en 2005) qui payent des impots faut voir... je suis très critique mais vous allez surement nous expliquer pourquoi les actionnaires ne paient pas d'impots dans ce pays ou très peu..
    8
    Mo
    Mardi 7 Février 2006 à 18:27
    Heu...
    Ben non justement les actionnaires du CAC 40 sont majoritairement étranger. Et c'est assez global. Essentiellement des fonds de pension d'ailleurs... il suffit de voir la composition de l'actionnariat de ces entreprises sur Boursorama... Dis moi tu serai pas un demago ? si c'est ça je zappe imédiatement la vie est courte et j'évite de perdre du temps ;)
    9
    Mardi 7 Février 2006 à 18:34
    Boursorama !
    Eh bien je vous dirai demain si je suis un démago, mon cher Mo ... car je dois vous quitter. (La parts des non résidents est inférieure à 50%, elle est de 43% je crois à vérifier...) Dans ces résidents on ne peut pas admettre que 100% soit détenu par les fonds d'investissement ... On est logiquement très loins de ce que vous affirmez, cher ami, ... A demain si vous souhaitez poursuivre cette conversation...
    10
    Mardi 7 Février 2006 à 18:37
    Et puis logiquement...
    (vous allez me faire arriver en retard) ... quand vous parlez de vie courte, je suppose que vous parlez de la votre, peut être parvenu dans le plus bel âge, celui de la sagesse et de la patiente, mais la mienne devrait logiquement être encore très longue...
    11
    Mardi 7 Février 2006 à 20:24
    Demos
    Moi se que je constate quand je vais sur le terrain, ces que les gens se paupérisent de plus en plus. Le plus criant est pour les revenus moyens et dans les quartiers d'habitat social. Alors qui se met de l'argent dans les poches quelque part je m'en fou. Moi je me bat tous les jours pour que les gens les plus pauvres puissent mieux vivre et dans un environnent de qualité, peut être un rêve mes j'y crois ... Pour comprendre cette dégringolade des revenues il faut être sur le terrain et écouter ...
    12
    Mardi 7 Février 2006 à 20:36
    mcmgm
    je crois que demos est plus attaché à la dénonciation des causes qu'à l'attention qui doit être portée aux conséquences. PS: demos, ce post est vraiment très conformiste. C'est une analyse très superficielle: t'es en face du paradoxe, tu le regardes mais tu le vois pas. Le paradoxe c'est: comment se fait il que dans un pays dont les grandes entreprises affichent de tels résultats on puisse constater de grands écarts de richesse, alors que, par ailleurs, notre système redistributif fonctionne à plein régime?
    13
    Mercredi 8 Février 2006 à 01:13
    Mon cher mcmgm,
    d'être sur le terrain et de vous battre pour trouver des solutions à des cas concrets, c'est tout à votre honneur ... Personnellement, j'ai fait ce blog dans l'espoir d'apporter une quelconque contribution à la contestation qui s'étend. J'agis selon mes moyens. Je ne peux pas changer les choses à moi tout seul comme vous vous en doutez. Quant à vous, mon cher Tschok, si vous n'avez pas encore remarqué que depuis près de 25 ans le niveau de vie entre les continents, les pays et les classes sociales s'est creusé de façon alarmante, je ne peux rien faire pour vous convaincre considérant un fait que vous pourriez vérifier seul en vous donnant la peine de parcourir la littérature économique... Vous ne semblez pas de mon avis sur ce point quoique je pourrais tout aussi bien avoir mal compris votre pensée étant donné la nébuleuse propre à votre façon de vous exprimer ...
    14
    Mercredi 8 Février 2006 à 01:27
    t'es encore debout toi?
    bonjour demos
    15
    Sid
    Mercredi 8 Février 2006 à 16:30
    Euh,
    ce n'ets aps la première fois que je passe ici et c'est toujours la m^me chose : si l'on n'est pas d'accord et que nos informations sont différentes, on peut aller se faire voir. Nous n'avons donc pas la liberté d'expression par rapport a ce que vous dîtes, ce qui est le principe du blogg : s'exprimer et converser... De plus, dans la dernière réponse adressée à Tschok, vous lui dites qu'il n'a pas remarqué l'écart de richesses qui grandit encore et encore. euh, il me semble que c'est ce qu'il venait de vous dire... Je trouve aussi que critiquer est bien, mais trop (et sans donner de solutions qui plus est) frise le ridicule. Que feriez vous si vous aviez le pouvoir ? vous satisferiez tout le monde ? Non et ce serait normal puisque l'on ne peut satisfaire tout le monde. Sachez qu'il ne faut pas seulement constater, il faut aussi agir et chercher à regler les problèmes. Je vous en pris, arrêtez d'emvoyer balader tous ceux qui ne sont pas d'accord avec vous et respectez l'avis d'autrui. Il faut être ouvert pour comprendre le monde. Mettez vous a la place de chacun que vous citez, que feriez vous a leur place ? Merci beaucoup. a bientot peut-etre
    16
    Mercredi 8 Février 2006 à 17:14
    Demos chou
    tu te souviens de cette citation "j'ignore la clarté si vous ne vous donnez pas la peine d'être attentif?" Réfléchis y! Un café et l'addition pour moi.
    17
    Mercredi 8 Février 2006 à 18:41
    Dès que possible,
    je vous ferai parvenir un paquet de Kleenex mes chers amis...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :