• Sacré Sarko !


    "Je cherche à séduire les électeurs du FN.
    Qui pourrait m'en vouloir de récupérer ces gens dans le camp républicain ?"


    Le président de l'UMP, Nicolas Sarkozy


  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Avril 2006 à 13:35
    Bonjour cher Demos
    Où en êtes-vous ?
    2
    Lundi 24 Avril 2006 à 13:38
    De son cintrage tu veux dire?
    je crois qu'il se porte bien...
    3
    Lundi 24 Avril 2006 à 13:43
    Tiens, chou
    J'en profite qu'on soit tous les deux un peu seuls, pour te redire mon attachement :))
    4
    Lundi 24 Avril 2006 à 13:49
    Attachement
    Me dis pas des choses pareilles, tu sais bien que j'ai l'esprit mal tourné.:))
    5
    Lundi 24 Avril 2006 à 14:27
    C'est une vraie
    question que vous posez là Démos. Il faut bien détourner les électeurs du FN de leur vote, sinon cela signifierait l'inéluctabilité de l'arrivée du FN au pouvoir. Donc il faut bien les convaincre de voter pour d'autres, il faut leur proposer une, des alternatives. Mais en même temps, il paraît difficile de les détourner de leur vote frontiste à partir du moment où l'on reprend les mêmes slogans. Outre l'aspect "je préfère l'original à la copie" indéniable, il y a aussi une constante dans l'électorat FN, c'est l'affirmation alternative, contestataire, anti-système. Et ce n'est pas en leur disant vous aviez raison qu'on a une chance de les détourner de leur vote initial... Donc, pour ma part, je ne reproche pas aux politiques de s'adresser à ceux qui votent pour un parti xénophobe et raciste, dont le programme économique fait passer Thatcher pour une dangereuse bolchévique, en revanche, je suis particulièrement sceptique vis-à-vis de ceux qui valident les thèses du FN pour tenter de rallier les votes, car ils ne font que ratifier culturellement les propositions de l'extrême droite. Croire que les électeurs FN cherchent un vote respectable est une faute tant tactique que stratégique.
    6
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:09
    Bonjour chère Eva,
    quand je trouve un scénario sympa, un autre le remplace et je n'arrive pas à me décider ... c'est ma nature perfectionniste d'avoir beaucoup de mal à conclure car jamais satisfait des choses telles qu'elles sont ... il y a toujours mieux, voyez vous, si bien que le plus difficile pour les gens de ma trempe est de parvenir à un point d'équilibre ...
    7
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:16
    Bonjour cher 30nerfs,
    Vous vous compliquez l'existence, cher ami, cherchons l'équilibre .... Les gens du FN sont des bourricots, inutiles et imperméables à toutes alternatives ... il faut les laisser dans leur merde ... M'avez vous déjà lu discuter avec un FN? Jamais de la vie ... il faut les ignorer et leur écrasser la tête dès qu'ils cherchent à s'élever de leur position rampante .. Le FN est intolérable ... si vous discutez avec lui ou ses électeurs, vous les rendez crédible et vous ne vous étonnerez pas qu'un récent sondage estime qu'1 français sur 3 considère que le FN apporte quelque chose au débt démocratique ... Ceci dit ce sondage est truqué mais c'est un autre problème ...
    8
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:18
    Cher Demos
    Je comprends très bien pour avoir ressenti la même chose à maintes occasions, mais vous devez vous résoudre à être parfois mauvais, médiocre, non pas parce que vous êtes médiocre, mais parce que la perfection n'est pas le but et que l'on s'amuse beaucoup plus en ne craignant pas de mal faire.
    9
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:21
    ah oui ...
    combien vous avez raison chère Eva ...
    10
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:24
    Ainsi, voyez-vous
    Il m'est parfois venu à l'esprit de faire en sorte que mon blog soit le reflet de mes qualités. Or admettez que vous le trouvez médiocre, comme vous trouvez médiocres la plupart des blogueurs. Mais la bêtise et les défauts sont tellement plus drôles...
    11
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:27
    Bon, j'arrête
    Je commence à dire n'importe quoi. Bonne journée cher Demos.
    12
    Max
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:35
    Sans être forcement d'accord
    C'est une demande de fond d'une grosse partie de l'opinion. Donc, il a raison, non ? Tu prefere que Le Pen soit élu ?
    13
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:39
    En réalité,
    la raison de nos blogs n'est pas la même, chère Eva ... Je n'ai toujours pas compris pourquoi vous faites le votre mais je le trouve très beau ... oui très beau c'est bien le mot. Et puis, harmonieux, plein de rondeurs surtout depuis que vous avez modifié le design ... Votre blog a une vocation universelle comme le Beau à une valeur universelle, le mien une vocation politique dans l'universalité du Bien car ma spiritualité se manifeste constamment sous la forme sensible si bien que je contribue à réévaluer le statut de l'apparence non pas simple illusion, mais au contraire, plus vraie que ce que l'on prend ordinairement pour la réalité ...
    14
    Max
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:40
    J'avais pas vu ton commentaire...
    ...de 15:16. Inutile donc donc de s'égosillez avec toi. Pour avoir des affirmation sectaire comme ça, tu es forcement le genre de crétin qui ne connait encore rien de la vie et des gens différent de lui... En fait tu est exactement l'autre face de la meme carte que celle des gens du FN... Un pauvre facho perdu de fond...
    15
    Lundi 24 Avril 2006 à 15:53
    Mon cher Max,
    vous devriez vous libérez de votre crispation d'esprit en évitant de confondre tolérance et tolérance de l'atroce. Si vous aviez pris la peine, au moins une fois au cours de votre modeste existence, d'ouvrir un ordinaire dictionnaire de philosophie à la page "tolérance" vous sauriez que le propre du démocrate est de ne pas tout tolérer ... Libre à vous de vous complaire dans la lacheté en prenant cela pour de la noblesse de démocrate mais moi les gens qui se baladent dans les rues avec des insignes nazis ou qui prèchent toutes sortes de saletés dans leur meeting je ne les tiens pas pour des gens respectables ....
    16
    Isabelle
    Lundi 24 Avril 2006 à 16:11
    Au secours les Admins
    C'est pas possible, entre les commentateurs et les propos d'intolérence du proprio du blogg, c'est lourd. On se tape déja suffisamment de névrosé intolérant dans la vrai vie pour avoir a se les taper ici aussi (dans blog commentaire). Fatiguant... J'imagine qu'apres ce com, on va avoir droit a un cours de morale et de réeducation idéologique. ppfffouuu (dit tu veux pas aller jouer ailleurs)
    17
    Lundi 24 Avril 2006 à 16:15
    Une nouvelle cruche ...
    C'est le printemps qui s'annonce ...
    18
    Lundi 24 Avril 2006 à 16:21
    Au secours les Admins !
    Une délatrice qui se pare des mérites de la tolérance ... le comble de la mauvaise foi aurait dit Sartre ...
    19
    Lundi 24 Avril 2006 à 17:25
    en passant
    juste vu le nom de Sarko et mon cerveau à dit sarko sarcko...sarco----phage....sur ce bon débat!
    20
    Lundi 24 Avril 2006 à 18:28
    bon
    tous partis....l'idée du cadavre fait fuire
    21
    Lundi 24 Avril 2006 à 18:49
    Du tout,
    C'est que nous n'avons rien de lugubre à vous dire ...
    22
    Lundi 24 Avril 2006 à 19:05
    Sartre avait aussi
    écrit tout anti-communiste est un chien, je ne crois pas que cela ait été sa meilleure phrase. Cher Démos, si mon souci n'a jamais été de convaincre Le Pen, Gollnisch et consorts, en revanche, je ne me suis jamais résolu à penser que les personnes qui mettaient un bulletin FN dans l'urne étaient définitivement perdus pour la République. Parce que je suis convaincu qu'avec un tel raisonnement, c'est le meilleur moyen de les cristalliser dans leur vote d'une part, et c'est surtout faire bien peu de cas de la politique en général et de ses convictions en particulier. Aussi ais-je toujours utilisé la démonstration de la faiblesse des arguments du FN pour tenter de convaincre la personne susceptible de prêter gré à ces horreurs. Ainsi j'ai toujours évité de me parer de l'angélisme car c'est justement ce qui est reproché pour me fixer dans l'argumentation frontale, pied à pied, bien plus efficace. Mais ne pas parler, donc ne pas faire pression sur l'électorat FN, c'est le meilleur moyen de lui laisser le dernier mot. Car après tout, qu'est-il dit en substance ? "On ne s'occupe pas de nous, mais seulement des autres, donc virons les autres", ce que vous leur répondez c'est "non, effectivement je ne m'occupe pas de vous, vous n'en êtes pas dignes". Et puis évitez les antiennes "pas de tolérance pour les ennemis de la tolérance", c'est mignon tout plein le sectarisme et le poitrail bombé, mais ça ne satisfait que soit. Plutôt que de se vanter, il faut préférer la fermeté.
    23
    Lundi 24 Avril 2006 à 19:19
    Cher 30nerfs,
    Vous me dites d'être tolérant puis vous me conseillez la fermeté... Non je vous le répète, être vertueux ne consiste pas à tout tolérer ... je reste fidèle à l'enseignement de la philosophie moderne... vous ne me convaincrez pas de tolérer l'intolérable... Mais vous avez raison en écrivant ce que vous dites sur Sartre ...
    24
    Lundi 24 Avril 2006 à 19:33
    Tolérance et fermeté
    ne sont absolument pas incompatibles, ils sont même complémentaires. Ce n'est pas parce que l'on écoute, entend, prend en note des opinions totalement divergentes qu'on les accepte. Et pour le réfuter, il faut justement être ferme. Ensuite, je ne confonds pas un cadre du FN et un électeur, ce ne sont pas les mêmes. Enfin, il y a quelques exemples célèbres de passage de l'extrême droite à la gauche, et c'est bien parce qu'ils furent convaincus, deux "au hasard" Victor Hugo et François Mitterrand...
    25
    Lundi 24 Avril 2006 à 19:49
    Il n'y a rien à écouter, cher ami,
    vous écoutez Mein Kampf? Le racisme, la torture, la xénophobie ...? Allons ... Une tolérance universelle serait bien sûr condamnée par l'éthique. C'est laisser faire, ce que l'on pourrait empêcher ou combattre. C'est donc renoncer à une part de son pouvoir, de sa force, de sa colère ... mais ce n'est vertueux que pour autant que l'on prenne sur soi, comme on dit, qu'on surmonte pour cela son propre intérêt, sa propre souffrance, sa propre impatience. La tolérance ne vaut que contre soi, et pour autrui. Tolérer la souffrance des autres, ce n'est plus de la tolérance, c'est de l'égoisme ... non vraiment je vous trouve désinvolte à l'égard des thèses FN tout en étant convaincu de votre honneteté intellectuelle ...
    26
    duperre
    Lundi 24 Avril 2006 à 21:39
    ca va !
    il est terrible ce demos !
    27
    Mardi 25 Avril 2006 à 15:44
    Et oui
    Démos, j'ai lu Mein Kampf, le protocole des sages de Sion, les Réprouvés, je connais le Camp des Saints, etc... Oui, je connais et j'étudie mon ennemi. Comme le chasseur sa proie. Quant à vos leçons de combat contre l'extrême droite, ne me connaissant pas, je peux vous garantir qu'elles sont malvenues et sur le fond et sur la forme. Vous ne savez ni ce que j'ai vécu, ni ce dont je suis capable. Je maintiens cependant qu'il faut faire une distinction entre un électeur FN et une personne convaincue par Mein Kampf. Si vous êtes convaincu du contraire, vous donnez donc raison au FN de procéder comme il le fait : provocation / cristallisation / élection / provocation ... Et surtout, contrairement à ce que vous pouvez claironner par ailleurs, vous n'êtes pas un démocrate (vous en refusez le jeu des convictions successives) et le débat qui en découle (vous ne répondez pas aux arguments). Quant à conserver la colère intacte, la Haine nécessite des moyens que vous ne vous donnez même pas, vous ne savez même pas pourquoi vous les détestez, vous incantez. L'incantation est faite pour les croyants, et non pour les penseurs.
    28
    Mardi 25 Avril 2006 à 19:27
    Cher 30nerfs,
    si ignorer le FN c'est être un anti démocrate, eh bien, je suis un anti démocrate ... Je pense avoir tout dit; en réalité le B.A B.A de la tolérance en philosophie ... plutôt que de lire Mein Kampf, vous auriez été mieux inspiré de lire les philosophes les plus courants .. et si vous en trouvez un qui dit que le tolérance c'est tout tolérer eh bien je vous invite à nous faire connaître ce scoop ... mais comme vous ne le trouverez pas, en admettant que vous preniez la peine de le chercher, une nouvelle fois, je me serais fait traité des pires insultes par une tripoté d'ignorants sans la moindre culture philosophique ou sociologique mais qui parle et qui parle et qui ont des tas d'opinions sur tout comme les imbéciles ....
    29
    Mercredi 26 Avril 2006 à 19:37
    Vous parlez
    surtout de ce que vous ne connaissez pas et en plus vous paradez. Les philosophes je les ai lu, tout comme vous j'ai fait mes lettres. Mais là où vous ne liriez que Hannah Arendt en répudiant Heidegger (qui fut son amour), moi j'ai lu Carl Schmitt. Là où vous glosez sur Marx, moi je vous rappelle sa correspondance antisémite, là où vous vous gargarisez des modernes (que vous comprenez à demi mot), je vous renvoie à la politique d'Aristote, là où vous vous prétendez tolérant, je vous renvoie à une suffisance toute hégélienne et surtout au vide socratique qui devrait vous initier à la modestie, car tout comme moi, petit Démos, ce qui s'étale des personnes qui prétendent être cultivées c'est l'abysse des connaissance encore à acquérir. Ce n'est pas étonnant que votre argumentation soit hautaine, elle est teintée de l'ignorance et de l'incompréhension des arguments de l'autre. Enfin, il est bien confortable de prétendre lutter contre l'extrême droite en ne sortant pas de chez soi, en attendant qu'elle vienne nous chercher, cela a un nom : la lâcheté.
    30
    Mercredi 26 Avril 2006 à 19:47
    trentenerfs_
    ouh putain!j'ai pas tout suivi, mais ça c'est envoyé!! wouah!
    31
    Jeudi 27 Avril 2006 à 15:56
    Tout ça sonne faux ...
    Vous semblez sur les dents, cher ami, hystérique à me jeter votre soudaine licence de démocrate comme les singes se jettent leur merde à la figure. Ne vous croyez surtout pas crédible en m'assomant de calomnies même en les assénant à coups de marteau. Non content de m'accuser de totalitarisme de façon grotesque et gratuite, de prôner fièrement le révisionnisme philosophique comme les Fronationalistes revendiquent leur révisionnisme historique au demeurant; Voilà que vous m'imputez Marx ... mais qui se glose de Marx à part vous ? C'est votre exemple de philosophie tolérante et moderne ? Et que signifie l'évocation de l'antisémitisme marxiste ? De ma pensée à celle d'un Marx ressuscité par vous en passant par son antisémitisme dont on ne se demande bien le rapport avec moi, je note surtout que vous cherchez à me salir avec cet exemple de correspondance antisémite. N'est ce pas gros malin ? Vous semblez disposé à toutes les bassesses pour passer en force, c'est ce qui nous différencie. J'ai des principes et des valeurs desquelles je suis fidèle du mieux qu'il met possible. Vous, cher 30nerfs, vous n'êtes peut être pas antisémite, mais vous êtes assurément une grosse merde. C'est pour cela que vous mettez dans le même sac le discours de Demos et celui d'un totalitariste . .. C'est pour cela que pour vous, le con que je suis ou un antisémite, c'est kif kif, comme mettre dans le même sac celui qui est dans l'erreur et celui qui agit de mauvaise foi .. Pour vous c'est pareil, mais pour moi c'est foncièrement différent ne vous en déplaise... Même Aristote est travesti dans votre saucaille. Est ce que Aristote a dit qu'il fallait tout tolérer ...? Bien sûr que non ! il a dit «tolérer c'est connaître sans perdre son identité, sans perdre l'essence de ses propres valeurs» En quoi serais-je en opposition avec ses préceptes ? Au contraire c'est vous qui les violer et vous m'accusez procureur ! ... Pourquoi insister lourdement avec Arendt ou Heidegger ? Irez vous jusqu'à me traiter de nazi vermine? C'est moi qui considère la Shoa comme un détail de l'histoire, ou c'est le président du FN? Vous voulez discuter avec lui pour le convaincre qu'il a tort ou vous cherchez à vous convaincre qu'il a peut être raison ? Quand vous dialoguerez, grand démocrate audacieux, avec Bruno Gollnisch, vous comptez négocier le nombre de Juifs gazés avec lui ? Car Bruno Gollnisch, ce n'est pas Demos, lui il est cultivé, il est professeur de FAC ! Et il a des arguments pour justifier ses thèses scélérates ! Vous voulez dialoguer avec le FN mais pour parler de quoi ? Pour parler de la pluie et du beau temps, c'est sûr que la démocratie ne s'en offusquera pas ... Pensez-vous qu'Hannah Arendt aurait eu envi de discuter avec Hitler ou que Simone Veil souhaite entamer un débat national avec le pen? Ça se saurait abruti ! Vous voulez discuter avec les électeurs du FN mais pas avec le parti qui les représente? Allez donc sur les forax du web discuter avec les FN, il y en a des tonnes. Vous imaginez qu'il suffit de dialoguer avec le FN pour protéger la République contre le totalitarisme pauvre inconséquent ? Vous croyez que tous le monde est républicain dans ce pays, que les frontnationnalistes n'ont pas de convictions ? Justement ils en ont sûrement plus que vous des convictions et ils n'attendent que le moment propice pour les mettre en oeuvre avec le soutien indirects des immenses démocrates comme vous ... Eh bien moi, je vous emmerde, j'évoque haut et fort Jankélévitch : poussée à la limite, la tolérance «finirait par se nier elle-même» ou K. Popper « si l'on est d'une tolérance absolue, même envers les intolérants, et qu'on ne défende pas la société tolérante contre leur assauts, les tolérants seront anéantis et avec eux la tolérance» ce qu'il nommait « le paradoxe de la tolérance » ou J. Rawl « Le tolérant est guidé par les principes de la tolérance et non par le fait que l'injuste peut se plaindre de l'intolérance » Je vous cite ces auteurs au moins pour ce qu'ils ont écris sur la tolérance et non pour chercher à vous faire passer pour un ignoble individu ce dont vous n'avez pas besoin de moi pour ça. Démocratie n'est pas la faiblesse et la tolérance n'est pas la passivité! Tolérer c'est une chose, dialoguer en est une autre. Et tolérer jusqu'à quand ..? Jusqu'au moment où ces thèses ne mettent pas en péril la démocratie, voilà ce que disent les tolérants qui se sont penché sur cette vertu. Or, la République, à ce jour, n'a jamais été aussi précaire, nos institutions n'ont jamais été aussi fragilisées... Est-ce le moment de se relacher et entamer un dialogue avec ses ennemis ? Bien sûr que non ! Au contraire, c'est le moment de recadrer et de faire preuve de la plus grande fermeté. Et vous avez l'audace de dégueuler cette ultime insulte sur mon blog à me traiter de lâche ... ! Excusez-moi ... si pour vous le courage consiste à plaidoyer pour le dialogue avec le FN; 30nerfs courageux avocat du FN et de Sarko . Ça je ne l'appelle pas du courage, je l'appelle de la bornerie ! Fort bien vous êtes un con ! Mais si vous avez l'intention d'ériger une tribune destinée à la défense de la liberté d'expression du FN, allez le faire chez vous avec vos amis connards et éviter mon blog... Ici nous sommes démocrates : on ne dialogue ni avec le FN, ni avec ses avocats ... Dehors !
    32
    Samedi 29 Avril 2006 à 14:33
    Jamais je n'ai dit
    que je dialoguais avec le FN, jamais. En revanche je reviens sur l'ensemble de vos citations pour m'apercevoir que vous êtes un bel exemple de conception schmittienne de la politique : ami / ennemi. Je ne confonds pas pour ma part ceux qui sont mes adversaires et ceux qui sont mes ennemis. Pour en revenir au dialogue, mon souci n'a jamais été de convaincre Gollnisch de l'inanité de ses thèses, mais encore une fois de convaincre ses électeurs de voter ailleurs, pour des partis républicains. Cela dépend de l'offre politique. Je ne vous traite pas d'antisémite, nin de raciste, je vous dis que vous êtes sectaire et non démocrate, que vous oubliez bien, que vous ne cherchez pas la discussion ni même le dabat mais que vous tentez péniblement de prétendre à une supériorité qui n'intéresse que vous. Je vous remercie pour l'ensemble des citations que vous faites mais dans d'autres post, je me souviens que la conception de la justice selon Rawls ne semble pas être du tout votre tasse de thé, que l'espace popperien n'est pas réellement votre registre épistémologique et que dans un com vous me répondiez que Aristote était inintéressant. Pour ce qui concerne la tolérance, je n'ai jamais dit qu'il fallait être d'accord ni avec son ennemi ni avec son adversaire, ni même faire preuve d'empathie. Et vous pouvez citer autant que vous le souhaitez tous les philosophes précédents avec lesquels sur le fond, je partage beaucoup plus de choses que vous, ils n'infirment absolument pas mon raisonnement, ils en fixent les justes limites et non les préalables, ce que vous vous faites. Je peux vous rejoindre sur l'impression de République précaire, je pense même que nous en sommes aujourd'hui à un danger réelle de république des minorités dans laquelle "le plébisicte de tous les jours" est effectivement mis en cause puisque plus rien ne suscite l'envie de se transcender. Mais je reste convaincu, et vous n'y répondez absolument pas, que les 18% de personens qui ont voté Lepen ne sont pas à pendre avec les tripes du dernier adhérent FN. Je reste effectivement persuadé que les électeurs sont encore démocrates, que ce qu'il manque le plus ce sont justement des personnes qui aient un destin republicain à leur proposer et non un rejet a priori. Parce que c'est ce rejet, ce manque d'attention, ce manque de projection qu'ils ont condamné en votant FN. Pour parler très clairement, je ne vais pas la direction de Lepen, je vais chercher chacun ses électeurs pour les emmener sur un autre chemin tandis que vous leur intimez l'ordre de continuer. Pour en finir avec cette réponse à votre long com, je tiens à rappeler que jamais je ne vous ai considéré ni antisémite, ni raciste... Si cela avait été le cas, j'eus été beaucoup plus agressif et légaliste. Pour le reste, merci de ce débat vivifiant et à votre opposé, je ne vous considère pas comme une "grosse merde", mais comme quelqu'un qui pose des questions à ses réponses, en proie à beaucoup trop de certitudes pour pouvoir prétendre à un débat démocratique. Je crois que c'est l'apanage de la jeunesse.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :