• Tortures et manipulations

    Article mis à jour le 1octobre 2006.




    La Cour suprême américaine a jugé par cinq voix contre trois, le 29 juin 2006, que le président américain George W. Bush avait outrepassé ses pouvoirs en instituant des tribunaux militaires à Guantanamo pour juger les "combattants ennemis" dans le cadre de sa guerre contre le terrorisme. Elle a, par ailleurs,  rejeté l'argument du gouvernement selon lequel le «Detainee Treatment Act» (DTA) dont il est question dans cet article avait un effet rétroactif sur les affaires en cours les rendant irrecevables. Depuis l'administration Buch a soumis au Parlement étasunien un nouveau texte identique à celui rejeté par la Cour suprême et obtenu l'aval des deux assemblées. En attendant une seconde censure éventuelle de la Cour suprême, les détentions arbitraires et les tortures se poursuivent dans un vide juridique absolu. (1





    Cher amis, les USA s'enfoncent un peu plus chaque jour dans le totalitarisme et la répression aveugle...Mardi dernier, les sénateurs ont limité considérablement la faculté qu'ont les détenus de Guantanamo de s'adresser à la justice en parfaite violation des décisions de la Cour suprême qui avait consacré ce principe sur le fondement multi-centenaire de l'Habeas corpus.

    Par 84 voix contre 14 seulement, le Sénat a adopté outre l'organisation de tribunaux d'exception par l'administration Bush, un texte visant à mettre fin à la possibilité de recours des prisonniers politiques y compris sur le territoire étatsunien. Dorénavant, ils ne pourront faire appel des décisions des tribunaux militaires que s'ils auront été condamnés soit à plus de 10 ans d'emprisonnement, soit à la peine de mort, étant souligné que l'appel ne pourra intervenir que devant la Cour fédérale de
    Washington...! Point positif à noter toutefois sans ironie aucune, l'utilisation de chiens est en passe d'être interdite dans les interrogatoires de prisonnier à condition toutefois que la Chambre des
    députés valident cet amendement ce qui semble improbable car la majorité des députés républicains ont indiqué que cet amendent était inutile puisque la torture est interdite par le droit étasunien depuis 1994 ! On croit réver...

    Les États-Unis sont dans une période charnière de leur histoire comme d'ailleurs toute l'humanité en ce début de siècle. les Nations ont à faire des choix et ces choix hypothèquent irrémédiablement leur avenir. Les États-Unis imposent unilatéralement et par la force une modifications des
    règles du jeu économique et politique. Nous payons tous à présent les conséquences de ses choix. Aujourd'hui, le modèle de société étatsunien ne cherche plus à convaincre, exalté qu'il est dans l'illusion du capitalisme triomphant, insensible au désastre humain qu'il provoque et encourage.

    On ne combat pas une idée en lui opposant une autre idée, mais en la poussant à son paroxysme pour mieux en pointer les contradictions. La société étasunienne est au terme d'un paradoxe qu'elle refoule dans l'inconscient collectif comme nous le faisons individuellement face à nos
    propres contradictions. Un petit pays comme la France n'a pas le droit de se tromper d'amis. Il est de notre devoir impérieux de nous indigner sans désespérer de voir ces crétins sortir de cette spirale obscurantiste quoiqu'il y ait lieu d'en douter fortement eu égard ces nouvelles dispositions.
    Quand l'européen aspire à plus de liberté, l'américain donne l'exemple d'un citoyen satisfait de la dictature policière et du working-poor. Plutôt que d'utiliser son bulletin de vote afin de promouvoir une certaine idée du bonheur, et ainsi donner l'exemple; il choisit majoritairement la peur de l'inconnu, la cupidité et l'opportunisme. Sur le plan économique, l'état d'injustice dans lequel se trouve la société étatsunienne prouve que le capitalisme, lorsqu'il n'est pas refréné, parvient rapidement au bout de sa
    logique; il ne sert plus le système qui l'engendre, il l'utilise en l'appauvrissant au profit d'une poignée.
    Cette situation est à la fois une honte et un échec; une honte pour un pays développé qui abandonne en chemin la partie la plus vulnérable de ses habitants; un échec pour son modèle économique et social incapable d'assumer un bien être minimum à toute la population.

    Le matérialiste-réaliste à une secrète horreur du Beau, seul l'intéresse le Succès comme les bigotes nomment parfois vulgaire la beauté qu'elles se défendent d'admirer. "Or, le peuple américain ne veut pas reconnaître ce qu'il sait parfaitement : à savoir que son mode de société ne peut pas
    perdurer dans ces conditions. Son hégémonie est devenu insupportable, par la force militaire et la puissance de son économie, l'Amérique empêche les peuples ambitieux de construire la société que nos pères idéalisaient. Nous ne sommes plus chez nous, libres de choisir notre futur sauf à passer par la dictature du marché ( le débat sur le référendum européen en est un exemple affligeant). On peut dire objectivement que l'Amérique a rendu impossible la réussite d'un humanisme social européen pour l'avoir gangrené par sa puissance économique depuis 20 ans, aidé des Anglois dans une volonté commune de l'abattre. Consciemment ou inconsciemment, les USA poussent au déclin de la civilisation occidentale. La prise de conscience que cette réalité imposée n'est pas conforme à celle promise et conceptualisée par l'homme politiquement libre n'aura de cesse de grossir. Quand elle aura atteint son paroxysme, rien de pourra la stopper. C'est une guerre de l'opportunisme matérialiste contre la pensée qui est perdue d'avance pour les tenants de l'ultra-libéralisme car un système qui fabrique de la richesse en produisant de la pauvreté est voué raisonnablement à disparaître...


    1. http://www.blogg.org/blog-31810-date-2006-10-05-billet-449113.html


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Décembre 2005 à 17:21
    ça c'est un vieux post
    Bon regarde, tu parles d'un vote du sénat sur les voies de recours des prisonniers de guantanamo. Bon, ok, très bien. Puis, sans prévenir, au 3ième paragraphe, tu pars en vrille. Soudainement, on passe de la politique interne américaine à l'hégémonie mondiale des ricains, sans vraiment comprendre pourquoi. Et on poursuit la lecture et ensuite on comprend: tu as la détestation des Etas unis dans la peau. C'est ton truc, ton gri-gri-tabou-vaudou à toi. Le plus rigolo, because c'est très rigolo en fait, céke les mecs qui ont ce type de gri-gri-tabou-vaudou se posent en général comme les grands sages au dessus de la mélée, du genre mon petit scarabé, je vais te dire la vérité du monde. Et ça, c'est pas le genre de système d'information qui marche aujourd'hui. Ti vois?
    2
    demos2 Profil de demos2
    Mercredi 7 Décembre 2005 à 18:35
    Je fais des paralelles...
    J'établie entre les évènments des passerelles, mon cher Tschok, que votre esprit ordinaire est incapable de franchir...
    3
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:08
    Eh oui
    que veux tu, nous sommes envahis par les niais. Mais contrairement à toi, je n'en tire aucun plaisir. Ne serais tu pas un peu pervers? Dis? Justement par un parallèle surprenant, une passerelle a été établie entre ton illustre pseudo et celui d'une bourgeoise soumise! Si! Incroyable, non?
    4
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:12
    l'antiaméricanisme
    n'est-il qu'un prêt à penser chauvin et idéologique... c'est un peu court Frère Tschok !/ Demos, la polémique (du grec Polémikok) est généralement avare en racourcis de toute sorte ou en opinion sans nuance. Ce n'est pas parce que Tschok est agaçant qu'il est incapble de penser. Affronte-le plutôt sur le terrain des idées./ Tschok, la polémique se contente rarement de la seule ironie facile
    5
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:15
    Ironie facile
    Et c'est à moi que tu dis ça, Monsieur l'arbitre? Le demos répond tjrs par l'ironie dés que ça devient compliqué. waf waf waf!
    6
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:17
    Waf waf
    si tu veux... j'en connais d'autres qui miaulent
    7
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:19
    Chachou
    pour répondre à ta question, je dirais que l'anti américanisme de démos est pathologique. C'est un peu court? Ben oui, justement. Je te le fais pas dire.
    8
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:32
    Moi, je crois
    qu'il est surtout idéologique, c'est à dire politique. les Etast-Unis sont malheureusement passé de la barbarie à la décadence sans avoir connu la civilisation (ça n'est pas de moi, c'est de Churchill). Leur protestantisme et la destinée manifeste qui le sous-tend a provoqué un Etat fédéral fortement imprégné par le racialisme. L'idée de la supériorité des catégories WASP (quand bien même elles sont parfois constituée de fermiers ou de red neck décérébrés) n'est pas nouvelle mais elle est aujourd'hui portée par une équipe qui gouverne. Même les Noirs de type Condi sont des Noirs (ultra minoritaires) qui singent les manières des Blancs. Quand à la montée en puissance du créationisme, cela ne me semble pas la marque d'une société tout à fait mâture pas plus que leur capacité à élire de mauvais acteur à des postes clefs. En revanche, je n'emploi pas Etast-Uniens parce qu'il est naïf de croire qu'une appelation universelle qui s'est imposée pour des raisons d'abord historiques puissent être changée d'un revers de la main. Personne ne vient demander à l'argentine (pays de l'argent) de s'appeler la Pampasie (et pourtant,les Pampas étaient les premiers habitants du pays). Mon mémoire de troisième cycle sur : les Etats-Unis : Une figure de l'ennemi (en France) est consultable à votre demande (c'est de l'auto-copinage)...
    9
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:40
    Mémoire :)
    Chach, tu veux que je te dise? Toi aussi t'es atteint waf waf waf!
    10
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 16:45
    la forme en ces tréfonds
    touche plutôt le fond... Nous sommes deux à l'avoir atteint, dans ce cas... Je vais changer de registre : wouf wouf wouf... Demain, je te ferais le chien-chanteur de Nouvelle-Guinée...
    11
    Jeudi 8 Décembre 2005 à 18:18
    Ah, j'ai retrouvé
    le slogan de la troisième voie : c'était "Ni trust, ni soviet"... C'était le slogan de Renouveau étudiant également (un syndicat proche du FN)
    12
    demos2 Profil de demos2
    Vendredi 9 Décembre 2005 à 00:40
    Les couples se forment...
    Vous semblez presque sur les dents, mes chers amis, à ronger le plancher que vos savates de souillon s'ingénient à crotter... Soyez assez lucides pour ne pas confondre le blog de DEmos avec le bar du commerce et poursuivre vos discussions de comptoir à votre domicile de campagne....merci
    13
    Vendredi 9 Décembre 2005 à 13:58
    Ah c'ki cause bien le bestiau!
    C'est tellement bo que j'y comprends rien. J'ai l'impression d'être à la messe. Et pi c'est recherché didon. La savate qui crotte, fallait la trouver celle là waf waf waf!
    14
    Vendredi 9 Décembre 2005 à 15:18
    Puisqu'il est fait
    allusion à un post d'hier relatif à la liaison "bourgeoise soumise" et "troisième voie" alias Demos, bloggeur ici hôte, je me dois de préciser que la confusion n'était que toute visuelle et relative au Bloggroll de Frère Tschok. Car je ne pense pas que Demos soit en quoi que ce soit une Bourgeoise soumise. Quant au fond, Sieur Chach, ton mémoire de 3ème cycle m'intéresse, peut-être pourrais tu préciser la discipline dans laquelle tu l'as rédigé. Pour le reste, je ne saisis pas Sieur Demos, la raison du rangement du Sieur Tschok au rang d'un quelconque crétin. Ou encore que vous rangiez Sieur Chach au rang des barbouilleur de licence. Vous osuhaitez le débat, assumez le. D'autant que vous vous savez minoritaire et que, partant, vous souhaitez convaincre. Je reviens pour ma part sur l'engagement proche de Lev Davidovitch Bronstein que je vous avais attribué semble-t-il à tort, même si vous semblez comme Victor Serge penser qu'il n'est pas loin d'être Minuit dans le siècle, je reveisn donc sur cet hypothèse pour vous placer plus du côté de l'auteur de la longue marche finalement.
    15
    Vendredi 9 Décembre 2005 à 15:22
    Histoire
    Cher Trentenerfs (avec Serge Bernstein comme Directeur de thèse)... Le comptoir commence à devenir un peu plus fournit, à cette heure.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :